La concertation

Dans un village, le conseil municipal et le maire exercent les prérogatives qui leur ont été confiées.

La démocratie locale peut aussi s’exercer par des référendums locaux dont l’utilisation est encadrée par la constitution. Mais ce second mode d’exercice de la souveraineté est peu utilisé par les communes.

Au-delà du référendum local, il existe un autre mode de dialogue avec les citoyens qui est la concertation. Elle recouvre des notions de consultation dont les résultats ne s’imposent pas. C’est une approche qui semble plus développée dans les communes car elle présente moins de « risques » pour le pouvoir en place puisqu’il ne fait que « consulter ».

Comment exercer la démocratie à Villelongue de la Salanque ?

Force est de constater que ces dernières années la concertation n’a pas eu droit de cité dans notre village ou alors de façon très limitée (aménagement du centre-ville et de l’avenue de Perpignan,…). Quant au référendum, de mémoire de Villelonguet(te) on ne se souvient pas d’en avoir vu localement !

C’est dommage : la taille de notre commune pourrait permettre assez aisément de consulter les habitants lorsqu’une décision importante doit être prise.

    Nos propositions

    À l’échelle du quartier

    Lorsqu’un projet concerne directement les habitants d’un quartier, pourquoi ne pas engager une consultation avant de le finaliser ?
    Cela peut concerner des sujets très concrets comme le stationnement ou la circulation. Nous avons déjà des délégués de quartier dont le rôle n’a malheureusement pas été clarifié par la majorité sortante.

    À l’échelle de la commune

    Lorsqu’un projet d’envergure engage durablement la commune dans son développement, pourquoi ne pas le soumettre à un référendum ?

    Bien sûr, cela ne s’improvise pas. Il faut mettre en œuvre un processus d’information complet et contradictoire. Ce processus peut intégrer des réunions publiques, des débats contradictoires et durer suffisamment longtemps (6 mois) pour que chacun puisse se faire son opinion.

    Cet outil est lourd, il ne doit donc pas être utilisé à la légère. On peut par exemple imaginer son utilisation pour la décision concernant le déplacement de l’école. C’est un sujet qui nous engage pour longtemps et dont l’impact financier est majeur. Il est donc légitime que la population s’exprime directement.

    Nous contacter. Nous suivre

    Pour toute de demande de renseignement sur nos réunions publiques et sur notre programme vous pouvez nous contacter par mail, par téléphone ou nous suivre sur les réseaux sociaux.

    autreidvillelongue@gmail.com

    06 07 77 15 89